Inicio

image bandeau
© E. Bartolucci

>> Travaux de résidence

 

Direction artistique :
Juan Dominguez [Espagne]
ehjohnnydd@gmail.com

 

Juan Dominguez
Sorry no translation available

 


Résidence de création >> Travaux de résidence

 

 

Résidence à la Halle aux cuirs (Petite salle) du 25 mai au 3 juin 09

 

Inverser la temporalité des événements, les sortir de leur contexte, les dissocier, transformer leurs intentions, visiter leurs confins, prolonger leurs efficacités, éliminer la hiérarchie entre cause et effet, augmenter la conscience, réduire la résistance, expérimenter des courts-circuits, prolonger le plaisir, augmenter l'effort à un infini, figer la sensation, assouplir la perception, expérimenter le processus d'attribution du signifié, habiter les satellites, apporter du fond, palper la difformité, donner du temps à l'espace, vivre le gérondif, grimper par analogie, imaginer la réalité, transformer la curiosité, exagérer la manière, apaiser le désir, s'étonner plus, séparer plus, se décoder plus, intensifier plus plus plus plussssssssssssssssssssssss, cligner d’un œil! Cligner d’un autre! Commencer à sourire quand l’autre a commencé à sourire pour la deuxième fois. Attends! Reste là un moment, ne bouge pas…

 

 

 

Mon travail a toujours été directement lié à des idées et des concepts (espace, temps, corps et identité). A mes yeux, mon corps est récemment devenu plus approprié que jamais, comme une carte de mon identité, comme une unité d’esprit et de chair, comme un des principaux moyens d'activisme. Mon identité s’est construite « contre » - contre l’enseignement catholique et une culture de post-dictature, contre la polémique des disciplines et des libertés. J'ai développé un aspect sauvage extrême, une utilisation destructrice de mon corps par rapport à la société. Quand j'ai commencé à créer, le corps a pris une place différente, moins au service de formes conçues par un seul auteur, qu’à celui d'une plus large entité, un corps qui peut être compris entre l'auteur, l'interprète et le spectateur.
J.D.


© E. Bartolucci

 

Conception et direction : Juan Domínguez
Créé en collaboration et interprété par : Luis Miguel Felix, Maria Jerez, Arantxa Martínez, Naiara Mendioroz et Emilio Tomé
Création lumières : Gilles Gentner
Remerciements à Oscar Hernández

Production Juan Domínguez.

Coproduction :
Tanz Im August, Berlin, Parc de la Villette, Paris (dans le cadre des Résidences d’artistes 2009), Espace Pier Paolo Pasolini à Valenciennes, Buda Arts Centre à Kortrijk (Next International Arts Festival), LiFE à Saint-Nazaire; Centro Párraga à Murcia.

Avec le soutien de l’Institut Cervantes à Berlin, La Casa Encendida à Madrid, 6M1L et Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon.

 

>> Travaux de résidence

 

 
Información

En el marco de su bienal les Rencontres-i, el Taller Artes-ciencias de la Scene Nationale de Meylan Prix internacional A.R.T.S recompensará un proyecto que cruza los campos artísticos, tecnológicos y científicos. Saber más...

 

Veer también

>Agenda
14 febrero: El artistas asociado en 2007 & 2008, Olivier Darné enjambra al TGP en Saint-Denis donde propone un taller sobre la riqueza...

>Convocatoria
El 
Pôle Culturel Intercommunal (PCI) de la Comunidad de Pau (Pyrénées) lanza una convocatoria para 3 résidences en 2009. El PCI invita a artistas que ocupan el espacio público, que proponen una mirada singular sobre el espacio de la ciudad, que revelan el invisible y posiblemente algunas utopías. Saber más...

>Artes de calle
¿ Un espacio, un público quedan marcados por un espectáculo? ¿ Hasta podemos hablar de mitologías contemporáneas cuando la memoria colectiva ampliamente sobrepasa a los solos espectadores, cuando el rumor recorre la ciudad entera? ¿ A la inversa, cómo los artistas se alimentan de la memoria de los lugares dónde intervienen? Tantas problemáticas que son desarrolladas en este segundo Cuaderno de Viaeuropea.eu